Main Page

From 7MIO
Revision as of 08:31, 6 April 2018 by Sysop (Talk | contribs)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search


Secteur 7MIO

Au sein du Projet Intersem le secteur "7MIO" (prononcer "semio" comme dans "sémiotique") est dédié - dans le cadre pratique de ses I/O (entrées/sorties) en réseau - au besoin dit de la "7M" :

"Mastering the Multi Meta Meca Man-Machine Mix"
maitrise de la multi, meta, méca mixture (hom/fem)me-machine

Theyspeak.jpg

... without even considering the increased Mistrust.
... sans même considérer la méfiance accrue.

Notre approche est ici celle d'informateurs, de communiquants et de penseurs humains comme tout le monde, usant du langage, c'est à dire de leur capacité à réflechir et à s'inter-comprendre grâce :

  • à leur fonction symbolique, étudiée par la sémiotique
L'utilisation de signes et de symboles pour représenter par la construction ou l'emploi de symboles soit personnels et intérieurs, soit susceptibles d'être partagés ou encore devenus conventionnels et sociaux. Ces symboles sont :
  • soit passifs, ce qui est capté (capta) n'est affecté que du bruit involontaire :
  • les gestes et intonations qui peuvent être modulés
  • les mots qui ont un sens précis)
  • soit actifs, ce qui est capté résulte de contributions externes voulues :
  • les circonstances qui peuvent être manipulées
  • les bots, c'est à dire les processus intellitionnels autonomes.
Jusqu'à présent les machines étaient limitées à la duplication et à l'augmentation du travail "fait à la main". Cela a conduit à la société industrielle.
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale elles ont été étendues à l'augmentation du travail "fait de tête". Ceci conduit peu à peu à la société de l'information. Et sa capacité de traitement en réseau lui permet d'assimiler une pensée complexe.
Celle-ci se caractèrise par
  • la mise en continuité (réseaux tels que la radio, le téléphone, la télévision, l'internet, etc.)
  • de la cérébrique naturelle (de nos cerveaux)
  • et artificielle (tous les "bots" qui nous entourent : processeurs d'algorithmes. Par exemple nos téléphones portables)
  • conduisant à une société dite "anthropobotique".
  • aux protocoles relationnels complexes qui aux côté des langues introduit l'utilisation de plus en plus courante des mécalangues.
Il convient aujourd'hui de mesurer, comprendre, intégrer et surtout maîtriser les aspects anthropobotiques de notre vie quotidienne, même dans nos activitités les plus banales. Face aux jargons techniques de plus en plus influents, aux langues urbaine, au multiculturlaisme, souvent à la plurilingualité ambiante de différents niveaux. Ceci conduit à la nécessité d'une discipline de multilinguistique traitant de la cybernétique des langues entre elles.


Liens :



Projet Intersem - 3166-7 - anthropobotique - Cafedu.Com - catenet - cérébrique - CulturaMundi - cybernétique des langues - DNSA - EcoDigi - globalization - IAB - iana.zone - ICANN - INTLNET - IEEE - IETF - Internet - ISO - IUWG - langues - LERDA - Libre/LIBRE - MAAYA - multilingistica - multilinguisation - multilinguistique - OASIS - OpenStand - polynymia - pragmatique - roots.zone - sémantique - sémiotique - SignoSemio - SIL - syntaxe - UNESCO - Unicode - Unisign - Unistand - W3C - WIKIGF -